[Presse] Journal SudOuest – 14/07/2012

Lire l’article sur le site du journal Sud Ouest en cliquant ici

Ils ne demandent qu’à skier en toute tranquillité

Une poignée d’amoureux du ski sur aiguilles de pin s’adonnent à leur passion sur la Grande Dune. Et ce, malgré des actes de vandalisme perpétrés sur le site .

Ils ont de 7 à 77 ans. Les nostalgiques de la piste de ski sur aiguilles de pin (voir encadré) et les jeunes amateurs de glisse ont (re) trouvé un plaisir auquel ils s’adonnent en toute simplicité. Celui de chausser des skis, un snow ou encore de s’asseoir dans une luge pour glisser sur le grépin.

« J’ai commencé le ski ici même en 1955. J’y venais tous les jeudis dès les années 60. J’ai même fait de la compétition », explique Bernard Duclou qui, aujourd’hui, amène ses enfants sur le site. « J’ai entendu parler de l’association et de son projet, poursuit-il et même si le projet n’aboutit pas encore, rien ne nous empêche de venir en famille sur la dune. »

L’association Les Amis de la piste de ski sur aiguilles de pin milite depuis 2006 pour la réhabilitation du site mais elle se heurte depuis cette date au refus de la municipalité. Contacté, Jérôme Maîtrot, le président, explique que l’association n’est pas à l’origine de ce rassemblement spontané d’usagers.

Barbelés et tessons
« Nous continuons à défendre le projet qui revêt à nos yeux un véritable caractère patrimonial et qui offrirait une nouvelle offre de loisirs à Arcachon en dehors de la plage. D’autant qu’en ce moment, le temps n’est pas de la partie. Après, si d’autres que nous y croient et veulent pratiquer, pourquoi pas ? »

Sauf que, depuis peu, de nombreuses dégradations ont été constatées sur le site. Des fils de fer barbelés, des tessons de bouteilles, cailloux, de la peinture et même un flacon de méthadone ont été sciemment déversés sur les aiguilles de pin, rendant dangereuses la glisse et la promenade. « C’est honteux, c’est lamentable », commente Bertrand Quinton, un autre « ancien » de la piste.

Plainte contre X
« Non mais, franchement, quelle gêne occasionne-t-on ? », se demande Jacques Bonnet, dont l’histoire de glisse remonte à son enfance arcachonnaise. « Nous ne sommes pas des milliers à être dessus. Nous respectons le site. C’est triste de voir tant de bêtise. C’est stupide et dangereux. »

Partageant ce constat, Vital Baude, élu municipal de l’opposition Europe Écologie Les Verts (EELV), a déposé plainte contre X le 28 juin dernier, devant le commissariat de police. « Ce sont de simples citoyens mis en danger alors qu’ils s’adonnent à une activité qui n’est pas consumériste », explique-t-il.
Où est le mal ?

« Je suis favorable à l’association et à la réhabilitation de la piste mais en tant qu’élu, je me dois de dénoncer ces actes de vandalisme. Alors que de notre côté nous nous organisons pour nettoyer les ruisseaux, c’est inacceptable. Autant d’acharnement contre ces personnes est disproportionné. »

Car si l’association n’a pas l’autorisation d’organiser et d’encadrer le ski sur aiguilles de pin (le site est municipal), rien n’interdit les usagers de le pratiquer à titre personnel.

Cette entrée a été publiée dans Presse. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>