[Presse] Journal La Dépêche du Bassin – 21/06/2012

Lire l’article sur le site de La Dépêche en cliquant ici

Arcachon, tout schuss sur les aiguilles…

Depuis quelques semaines, de jeunes ‘riders” et des skieurs retraités ont réinvesti l’ancienne piste de ski sur aiguille de pins de la Ville d’Hiver. Quarante après les dernières compétitions, cette descente mythique fait remonter les souvenirs…

Un bel après-midi de juin, il est 17h, l’heure de la sortie des classes. Alors que certains jeunes de son âge préfèrent la console et la télé, Maxime, lui, fait du ski. Oui, oui, en short et tee-shirt sous les yeux de son grand-père Jacques, 65 ans. Du haut de ses 12 ans, armé d’une planche de skateboard sans roulette, l’adolescent s’élance du haut de cette ancienne dune de la Ville d’Hiver, glisse sur un tapis d’aiguilles de pins, prend de la vitesse et retombe sur les fesses quelques dizaines de mètres plus bas. Tout sourire ! Le gamin remonte ensuite la pente en tirant la langue, sort de la cire de bougie de sa poche et l’applique sur sa planche pour améliorer la glisse… Son grand-père lui fait alors une drôle de confidence : « Moi à ton âge, je volais les bougies au curé de l’église ! » « Et moi, je brûlais de la cire de ‘Babybel” pour mes skis », renchérit un autre skieur, Bernard, 65 ans. Torse nu, les chaussures de ski au pied et les bâtons dans les mains, ce retraité arcachonnais remonte alors dans le temps : « Sur cette dune de la Ville d’Hiver, j’ai skié dans les années 65 – 70 et j’ai même participé à des courses. Chaque année, en septembre, se déroulait ici la dernière compétition officielle de ski de la saison. De grandes championnes sont venues comme Isabelle Mir ou Annie Famose. Il y avait même un petit tire-fesse… »

Cette entrée a été publiée dans Presse. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à [Presse] Journal La Dépêche du Bassin – 21/06/2012

  1. dupuy-boudet dit :

    on a essayé la piste avec mes rossignol compact des années 70 ! super sympa , ne pas trop faire de virages car on relève du grépin avec l’arrière du ski et je tourne assez mal… donc tout schuss et en arrière comme pour de la poudreuse … il faudrait des volontaires (moa) pour rajouter régulièrement du grépin
    Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>